Préventions et Solutions

III/ Préventions et solutions


 



A) Les avis d’un professionnel de la santé



1) les préventions


Pour le médecin François Richard, spécialisé dans l’addiction aux jeux vidéo, des préventions et des solutions existent. Cela passe tout d’abord par un dialogue entre les parents et les enfants ou adolescents concernés.


Il est vraiment nécessaire d’expliquer et de fixer des plages d’horaires destinées aux jeux vidéo. Pour éviter tout problème, il est conseillé aux parents, quel que soit l’âge de leur enfant :

- D’établir des règles de départ plutôt que d’interdire l’utilisation du jeu vidéo.


Etablir des pauses obligatoires de trente minutes, favoriser également des sessions de jeu plus courtes et marquées de pauses obligatoires de trente minutes, voire plus pour des jeux de longue durée, par exemple, il est plus raisonnable de jouer pendant 2 heures avec des pauses de 30 minutes que de faire 1 heure de partie ininterrompue.

 

- D’être au courant du type de jeu que l’enfant utilise et de vérifier s'il convient à son âge. Pour se renseigner et savoir le contenu du jeu vidéo, des normes PEGI existent :

Les normes PEGI créées en 2003 par la fédération européenne des logiciels de loisirs permettent de reconnaître rapidement et facilement les jeux (DVD, vidéo ou pour consoles) par classe d’âge en fonction du contenu.

Elles ont pour but de guider les consommateurs (notamment les parents) afin de protéger les enfants contre des jeux en inadéquation avec leur âge.

Ce système européen d’information sur les jeux comporte 5 tranches d’âge :

- 3 ans,

- 7 ans,

- 12 ans,

- 16 ans,

- 18 ans.

Exemples : l’indication sur un DVD de la norme PEGI12 montre que le DVD est destiné uniquement aux enfants de 12 ans ou plus. De même, si un jeu pour console présente la norme PEGI16, c’est qu’il ne convient qu’aux adolescents de 16 ans et plus…

Les principaux fabricants de consoles (Sony, Microsoft et Nintendo notamment) ainsi que les éditeurs et développeurs de jeux interactifs soutiennent activement les normes PEGI.

Des logos facilement reconnaissables viennent compléter les normes PEGI :

- de favoriser la pratique du jeu dans une pièce commune pour éviter que l’enfant s’isole dans le monde virtuel,

Il est très important de ne pas négliger ce conseil, l’isolement dans le monde virtuel est très fréquent chez les jeunes, il constitue une sorte d’échappatoire à la vie réelle et aux soucis mais peut faire l’objet d’un début d’addiction.

 

- d’aider l’enfant à gérer son temps de jeu en établissant des règles (et en les appliquant !) : par exemple, 20 minutes tous les soirs, deux à trois heures maximum le week-end,

Des tranches d’horaires doivent être établies pour ne pas tomber dans un temps de jeu excessif, elles permettent à l’enfant de s’amuser tout en restant raisonnable dans la durée.

 

 

2) Les solutions

Si une réelle addiction est détectée chez l’enfant ou l’adolescent, les solutions dans un premier temps sont d’instaurer un dialogue avec lui. Il faut essayer de lui poser des questions, savoir ce qu’il ressent lorsqu’il joue, s'il se sent heureux, lui demander ce qui ne va pas pour mieux comprendre d’où vient le problème et ainsi mieux savoir comment réagir par la suite.


Il ne faut pas que le jeu vidéo soit la seule activité de l’individu, un autre centre d’intérêt doit être trouvé. Avoir une activité sportive peut lui permettre de s’épanouir autrement que dans le monde virtuel, il est préférable que ce soit un sport d’équipe, cela développera son esprit d’initiative et de compétition, ses relations sociales et sa volonté.


Cela peut créer un déclic et participer à la résolution du problème si les dialogues et des plages horaires sont fixés.

Si le dialogue est rompu entre les parents et l’enfant, la meilleure solution est d’abord de prendre rendez-vous chez le médecin traitant pour qu’il en parle avec lui. Un simple dialogue peut faire avancer les choses.


Aller chez un spécialiste de l’addiction aux jeux vidéo peut également être une bonne idée, il pourra mettre en place des plages d’horaires et demander par exemple à ce que le temps de jeu par jour diminue progressivement.

6 votes. Moyenne 2.67 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site